◆★ LA CHAINE YOUTUBE ★◆

Connasse made in Paris

©DR
©DR

Attention une connasse sévit dans Paris depuis septembre. Cette connasse, c’est Camille Cottin, une comédienne qui a la côte. Désagréable, râleuse et sans aucune retenue, la jeune femme ose tout et se sent chez elle partout où elle va. Ce programme court diffusé dans Le Before de Thomas Thouroude rencontre un succès fou depuis la rentrée. Connasse, c’est la femme la plus insupportable de Paris, et pourtant on l’adore. Et pour notre plus grand bonheur, elle n’a aucune limite. YouHumour est allé à la rencontre de la comédienne et parfois sous une connasse se cache une femme aimable et sympathique.

YouHumour : Tu préfères qu’on t’appelle Camille ou Connasse ?

Camille Cottin : Mes amis m’appellent Coco par rapport à mon nom de famille, donc ça tombe très bien avec Connasse. Dans la rue il est arrivé que des gens me reconnaissent et disent « ah mais c’est co… euh pardon, j’adore ce que vous faites ! ». Heureusement il y a une certaine pudeur !

YH : Dans la vraie vie tu aimes être une connasse aussi ?

CC : Non pas du tout, en tout cas pas par plaisir. Par contre maintenant lorsque je suis un peu « connasse » je m’en rends compte maintenant. J’ai une prise de conscience.

YH : Au final, ton personnage dit tout haut ce que tout le monde aimerait pouvoir exprimer non ?

CC : Oui tout à fait on a tous envie de pouvoir répondre librement comme je le fais. Ce qui est bien avec Connasse c’est qu’il y a 1000 personnages en 1 et ça laisse beaucoup de liberté d’expression.

YH : Des fois tu vas très loin, est-ce que tu as déjà peur de t’en prendre une quelques fois ?

CC : Non pas du tout car mes phrases sont tellement surprenantes que les gens ne comprennent pas tout de suite. Ce qui est amusant c’est qu’ils réagissent au premier degré mais au final la plupart le prennent avec humour. Et puis c’est très contextuel donc non je n’ai pas peur.

YH : Tu tacles aussi bien les jeunes que les vieux, est-ce que tu as des limites ?

CC : Moi personnellement je n’ai aucune limite. Je suis prête à aller très loin. Mais je ne travaille pas seule, il y a les auteures Eloïse Lang et Noémie Saglio. Leurs seules limites imposées sont de ne pas utiliser de méchanceté gratuite.

YH : Est-ce que Canal + t’a proposé le rôle ou tu t’es imposée toi même en tant que connasse ?

CC : J’ai dû passer un casting devant Noémie et Eloïse puis nous avons tourné un pilote en essai. Elles étaient satisfaites du résultat et c’est ainsi que j’ai eu le rôle.

YH : Dans le fond, tes pièges ressemblent un peu à du Lafesse, est-ce que tu t’en es inspirée ?

CC : Je crois que non, mes pièges sont assez différents. Après cette question reviendrait plutôt aux auteures, moi je ne suis que la comédienne.

YH : Tu as joué dans Yamakasi, tu avais quel rôle ? Pousser le petit Djamel de l’arbre ?

CC : (rire) non moi je ne pousse que les chats ! Je jouais la maitresse qui trouve Djamel quand il a chuté, je n’avais qu’une réplique à faire, ce n’était pas mon plus grand rôle ! (rire)

YH : Tu as une tête plutôt gentille, est-ce que tu as d’autres projets ?

CC : (rire) Merci c’est gentil ! J’ai tourné dans le film « Les Gazelles » qui sortira en 2014. Je vais également jouer dans « Coming In » dont le tournage commencera très bientôt. Sinon je suis toujours dans « Le fils du comique » aux côtés de Pierre Palmade au théâtre Saint Georges. La pièce reçoit d’ailleurs un très bel accueil.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. A good content posted here..
    thanks admin to share this

  2. Thanks for sharing us nice info. I really like it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *