◆★ LA CHAINE YOUTUBE ★◆

Max Boublil : de Youtube à l’Olympia

Max Boublil

«Merci à la moitié de la salle qui m’a fait connaître en regardant mes vidéos sur internet… Merci à l’autre moitié qui a été forcée de venir ici par la première.» 

Max Boublil

C’est ainsi que  Max Boublil a commencé son one man show samedi à L’Olympia devant un public déchaîné dont la moyenne d’âge oscillait entre 7 et 77 ans.

Le spectacle de Max Boublil est une bonne surprise car derrière l’apparente nonchalance de ce grand gamin et ses chansons à l’humour potache se cache un artiste accompli qui maitrise parfaitement la scène. A l’Olympia, Max Boublil a alterné sketches et chansons avec une grande aisance ; son charme naturel et sa grande sympathie ont emballé les plus réticents.

Bien sûr, sur scène Max Boublil chante ses tubes aux 150 millions de clics comme le fameux «Tu vas prendre», «J’aime les moches», «Chatroulette», repris en coeur par un public d’aficionados mais il ne faudrait pas réduire son spectacle à un karaoke géant. L’ humour de Max Boublil est parfois graveleux, parfois trash mais toujours efficace et même, assez souvent, subtil.

C’est d’ailleurs cette alternance entre le potache et le mature, le fin et le lourd, le charme et la méchanceté qui constitue sa marque de fabrique. Le succès public et critique du film «Les gamins» montre bien le grand potentiel de cet artiste que les succès de ses chansons sur internet ont trop vite enfermé dans la case «d’humoristes pour ado». Hier soir pour sa dernière à l’Olympia, Max Boublil a prouvé qu’il était un artiste de grand talent et le public qui lui a fait une standing ovation à la fin du spectacle ne s’y est pas trompé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *